Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cantonales.jpg

La place Marius PINEL est au cœur du canton 1.  

Les candidates et candidats à l’élection du 20 et 27 mars dans notre quartier l’ont parfaitement compris et y organisent, chacun à leur tour, avec beaucoup d’opportunité leurs rencontres avec les électeurs.

Le 22 février rencontre avec Ch. de VEYRAC UMP à 20h

Le 25 février rencontre avec H. CHESSE EEV à 20h30

Le 15 mars rencontre avec M.Ch. LAFFORGUE à 20h.

Notre place, en effet, offre l’avantage de disposer au sein d'un périmètre dense et fortement urbanisé d'espaces de réunions, de rencontres intergénérationnelles (et de stationnement CQFD) au profit des riverains et de leurs visiteurs. 

Hélas pour nous, comme à chaque échéance électorale, le temps des réunions et des élections épuisé l’on négligera  les riverains-électeurs et leurs préoccupations.

C’est ainsi en politique ; les promesses pleuvent… et sont généralement suivies de peu d’actions (ex : 3 ans de réunions et de sollicitations des associations pour programmer un sens unique et une zone 30 ans autour de cette Place !)

Cette négligence exaspère, rend peu crédible les engagements des candidats et éloigne une forte partie des électeurs des urnes. Aujourd’hui au travers du blog que j’anime c’est plus de 300 lecteurs fidèles qui suivent avec régularité  l’actualité de cette place. Ce chiffre est modeste mais les blogs électoraux des candidats constitués pour ces élections ne reçoivent généralement pas plus de visiteurs...parfois même beaucoup moins.

J’invite les candidats à répondre plus précisément aux actions qu’ils proposent de mettre en œuvre pour améliorer la vie autour de la place Marius PINEL tant au niveau de son espace général qu’au niveau des divers lieux de rencontres et du quartier. Ce blog est donc largement ouvert aux candidats et produira (sans commentaire et intégralement) leurs propositions concrètes.   

 L’abstention grandissante à chaque nouvelle échéance devrait alerter les divers candidats; ils leurs appartient d’apporter la preuve de leurs implications au niveau du terrain en général et du secteur qui nous occupe  en particulier. Ce n’est, en effet, qu’au travers de propositions simples répondant avec pragmatisme aux attentes des électeurs que ces derniers retrouveront la voie des urnes.

 

Nous attendons des réponses sur les points suivants :

La maison du 3éme âge, logé dans un baraquement provisoire en préfabriqué est-elle digne de ce quartier et des attentes de nos aînés ?

L’éclairage général, la disposition des espaces publics (pétanques, jeux d'enfants, cour d'école, allées piétonnières participent t’ils au confort et à la sécurité des riverains le jour et la nuit ?

Le stationnement permanent de camionnettes aménagées en campings cars doit-il être encouragé, soutenu ou proscrit au titre du « mieux vivre ensemble » ou peut-on espérer une réappropriation du lieux par les visiteurs de nos points de rencontre (maison de quartier, cercle Pinel, CLAE, foyers des anciens, etc...) ? 

Les emplacements de stationnements libres et gratuits existent en périphérie ; ne peut-on pas encourager les véhicules-squats (à 4 roues) à occuper ces lieux par des liaisons en transport en commun vers le cœur de ville ? 

Les enfants scolarisés dans les établissements Bonhoure et Jean Chaubet ont-ils réellement leurs places dans cet espace public? et les personnes à mobilité réduite ? et nos aïnés?

 

Naturellement une partie de ces questions pourraient être traitées par la communauté urbaine et/ou la mairie (1). Cependant il transparaît, au travers des professions de foi qui nous sont adressées par les candidats aux cantonales que les "implications" des élus en zone urbaine restent (à dessein) confuses car sans réel impact direct sur le devenir de nos quartiers.

 

Peut-on faire plus? Peut-on faire mieux? Telles sont les questions que nous posons. 

 

(1) copie de la présente est adressée à J.P. MAKENGO pour information.

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0