Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici les objectifs fixés lors des assises de la mobilité par nos élus et énoncés avec force et conviction par le premier magistrat de Toulouse lors de la réunion plénière.

les-objectifs-a-atteindre.JPG

Comment cela peut se traduire pour la place M. Pinel ?

 

  • Soutenir les déplacements à pieds et à vélos

 

Des voies piétonnières doivent favoriser la circulation entre les principales zones attractives du secteur et permettre un cheminement confortable et sécurisé pour nos enfants et nos ainés. La pose opportune d’un panneau 30 et de « chien mort » selon les demandes des associations ne peut satisfaire les riverains que nous sommes. Il est urgent de constituer des passages protégés pour traverser les principaux axes et d'aménager nos trottoirs et allées aux normes  (les normes handicapées sont précises et suivant décret national doivent être appliqués en tout point dans l’ensemble des secteurs piétonniers à vocation publique) . Sur ce dernier point la délégation rencontrée lors de la réunion du 15 décembre nous a fait part de la création de la commission de l’espace public présidée par une élue particulièrement sensible et motivée sur le sujet de la "mobilité réduite". (ce terme englobe les personnes en fauteuils roulants mais également les mamans avec des poussettes et les personnes agées en difficulté de marche)

 

  •     Diminuer les flux des véhicules en modifiant les axes de circulation


Un nombre grandissant de véhicules traverse notre quartier dans le seul but d'échapper aux bouchons. Il importe de diminuer sensiblement cette « invasion» par la mise en place de sens unique en amont de la Place afin d’en limiter l’usage aux seuls riverains et visiteurs. Un exemple: création de sens unique rue de la Comère (sens de la Place Pinel vers la Rue d’Assalit) et inversion du sens unique de la Rue F. Bebel . Ce n’est qu’un exemple il existe naturellement d’autres voies méritant une étude (Rue du Prof. Martin, Rue B. Pascal, Rue de la Providence…).

 

  •  Constituer un secteur de stationnement « zone bleue »

 

Nos commerçants, les banques, les  écoles Jean Chaubet et Bonhoure, le culte de l’Avenue de Castres et nos nombreuses associations (bibliothèque, centre de loisirs…) ont besoin de faciliter le stationnement de leurs visiteurs ; une zone de stationnement « zone bleue » semble nécessaire. Elle pourrait offrir la garantie d’un stationnement temporaire et de proximité.L'exemple de la place de l'Ormeau milite dans ce sens.Il offre l'avantage de diminuer les véhicules ventouses de plus en plus nombreux sur notre quartier en raison de la gratuité du secteur (versus centre ville).

 

  •       Restaurer durablement la Place

 

La voiture outil dangereux, polluant et envahissant est, aujourd’hui plus que hier, à bannir de nos cités. Valorisée par sa végétation la Place Marius Pinel ne peut se prêter à des nouvelles amputations de son périmètre au seul profit de la voiture. Cette Place trop longtemps défigurée par des aménagements contestables (barrière de protection inadaptée/containers récup-verre inesthétiques et sales, cabine téléphonique à l’abandon, bâtiments provisoires inadaptés….) doit retrouver tout le charme des lieues de convivialité et de rencontre qui sied à cet espace. Il s’agit, avec le jardin SACHARIN, d’un endroit privilégié de respiration et de contacts, seul « poumon vert » du secteur. 

Tag(s) : #Assise de la mobilité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :