Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kiosque MontauriolLa Place Marius PINEL est le principal poumon vert du quartier Bonhoure Guilheméry.

 

La Place Marius PINEL est également le lieu de rencontre de très nombreuses associations hébergées dans de multiples locaux mis à la disposition par la ville (maison de quartier, foyers des anciens, club de pétanque de Bonhoure, CLAE…).

 

La Place Marius PINEL est aussi le lieu de concentration des principales manifestations de plein air du quartier (fêtes annuelles, vide grenier, compétition de pétanques, carnaval…)

 

La Place Marius PINEL c’est un périmètre vert réduit au fil des années par des découpages Vaux en vellin Placecontestables de l’espace  disponible au point de faire disparaître le cœur emblématique de cette place : le kiosque à musique dessiné par Jean Montariol grand architecte toulousain.

 

C’est enfin une Place agressée par la pollution urbaine. Il est ici inutile de décrire par le menu détail ce sujet par trop voyant ; la déchéance est visible (stationnement anarchique, déjections canines, arbustifs délaissés, déchets de toutes natures, récup-verre négligés, tags…).

 

Que peut-on espérer de la municipalité ?

 

Les places de nos cités retrouvent progressivement leurs vraies natures (de Bordeaux à Lille, de Nantes à Montpellier les exemples ne manquent pas). Il s’agit généralement de réhabilitation majeure permettant de redonner aux quartiers de la vie. Pourquoi pas à Toulouse dans notre quartier ?

 

La « fabrique urbaine » serait-elle constituée pour ne porter que des projets nouveaux ?

Il ne le faudrait pas car cela reviendrait à favoriser la périphérie au dépens de l’existant. Dans une perspective de développement durable notre cœur de quartier à besoin d’attention notamment sur les points suivants :

 

  • Favoriser les déplacements doux en créant une « zone de rencontre 20 »

 

  • Requalifier le cœur de la place avec son kiosque en exigeant son classement à l’inventaire de la ville (tout comme de nombreuses œuvres de cet architecte reconnu au delà de notre région.

 

  • Amplifier la relation intergénérationnelle en débarassant la place de son zonage existant

 

  • Qualifier les volumes nobles, réaménager les abords des espaces « privatisés » dont la cour d’école, le jardin inutilisé du club de boule, l’espace réduit du CLAE…

 

  • Détruire les appendices provisoires (préfabriqués/récup-verres/cabines téléphoniques inutilisés….)

 

  • Redéfinir les espaces verts (essences variés, protection du périmêtre coplanté etc…) et les mettres en valeur par un éclairage discret mais efficace (voir photo réalisation Vaulx en Velin)

 

….et naturellement réorganiser sa circulation et son stationnement.

 

Nos élus sont-ils capables de penser le quartier de l’après pétrole ? Non seulement en trouvant des alternatives au tout voiture mais en imaginant dès à présent un environnement adapté au déplacement du piéton, du promeneur, du vélo dans notre quartier.


 

Verbatim :

« Les espaces verts constituent des points forts en matière de qualité de vie »

« Il faut accomplir une véritable révolution culturelle et changer la place occupée par la voiture dans la ville, au profit de la dimension du piéton »

« L’implication des habitants dans cette démarche est essentielle pour préparer le temps de l’action ».

D. Benyahia adjoint en charge de l’urbanisme et plus particulièrement du secteur 4  ici

Tag(s) : #Agenda 21

Partager cet article

Repost 0