Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PLU tlse"J'ai souhaité réviser le Plan Local d'urbanisme de notre commune pour traduire la nouvelle vision de la ville dans son document d'urbanisme. Comme vous le savez, j'ai souhaité que cette démarche ambitieuse  implique étroitement les habitants, les usagers de la ville, et que ce projet fasse l'objet d'un véritable processus de partage avec la population".

C'est par ces mots (et ces nombreux qualificatifs) que nous avons été invités par Pierre COHEN notre maire à une "réunion d'étape".

Une population visiblement en demande d’informations dans une salle bondée attendait Pierre COHEN . Mais notre maire n’a visiblement pas de temps à consacrer à ce type de procédure ; comme très fréquemment lors de réunions programmées (et reportées)  il sera excusé par ses adjoints; ici Jean Michel FABRE (élu en charge de la démocratie locale) et Daniel BENAYHA (élu en charge de l’urbanisme)

Ce dernier avait la lourde mission de présenter un PLU auquel visiblement il ne connaît pas grand-chose ; c’est consternant de voir à quel point ce type de dossier échappe aux élus de nos cités. Certes, la complexité de l’exercice y est pour beaucoup mais, à l’évidence, l’immersion sur le sujet reste une épreuve trop lourde. 

Ainsi, à l’échelle d’une ville comme Toulouse, cette mission est en grande partie réalisée dans l’ombre par les services supports, les urbanistes et leurs équipes.

Légèrement dépassé, la restitution du projet  réalisée par l’adjoint n’en est que plus savoureuse. Dans un salmigondis de propos lénifiants  il nous a été possible d’entendre quelques beaux acronymes propres à cet exercice  (PLU-PADD-PLH-OAP)… pour plus de détail vous pouvez utilement revenir sur ces pages (1).

 

Que doit-on retenir de cette présentation ?

Au-delà de l’absence de clarté l’on observe une volonté des services de passer d’un urbanisme réglementaire à un urbanisme de projet. Le Grenelle 2 de l'environnement est passé par là....Plus précisément le premier défini des règles invariables et le second des grands principes d’aménagement à l’échelle des quartiers comportant un certain nombre de variables d’ajustement comme, par exemple, l’usage intensif de l’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation).

 

Malheureusement nous en resteront là ; il a été simplement mentionné l’existence de 17 OAP par D. BENHAYA (dont une réservée aux espaces verts) sans qu’il nous soit possible d’en connaître plus précisément la portée et les cibles. Certainement l'assemblée ayant été jugée inapte...

Compte tenu des présentations antérieures en commission de quartier , seule visiblement cette dernière OAP pourrait impacter directement  le devenir de notre secteur en général et la Place Pinel en particulier (le traitement des espaces vert ayant été exigé par l’ensemble des associations de quartier de Toulouse…).

A l’échelle de la ville l’on note la volonté d’une prise en compte des commerces de proximité (préservation du tissus commercial) et d’un resserrement programmé des autorisations d’ouverture de surface commerciale de plus de 500m2 ; ainsi une supérette type CASINO se verrait soumise à autorisation préalable dès le franchissement du seuil de 499m2…Un sujet discutable que seuls les professionnels auront à solutionner par le dialogue…ou les tribunaux (2).

Les sujets qui fâchent (la densité urbaine, le stationnement et la circulation) n’ont naturellement pas été traités. Je vous rappelle que ces points trouvent leurs origines dans le PDU (Plan de déplacement Urbain). Ce dernier ne mentionne aucune programmation nouvelle pour notre secteur (outre l’impact à venir de la ligne de tramways longeant le canal du midi et permettant de créer quelques zones plus denses où la hauteur initiale sera augmentée d’un niveau ).

A vrai dire ces réunions (rendues obligatoires dans le cadre des procédures de révision du PLU) n’apportent rien. In fine il importera d’être attentif au règlement déposé le 28 Juin et qui, selon le planning initial, sera soumis à enquête publique (3). Ce n’est qu’à compter de cette étape qu’il y aura éventuellement des remarques à formuler auprès des commissaires enquêteurs.

 

La phase de concertation est donc clôturée laissant aux diverses associations présentes le vague sentiment de s’être fait « rouler dans la farine ». 

 


 

Pour les plus courageux d'entre vous je propose la lecture de ce document bien plus précis sur les objectifs des services du Grand Toulouse en matière de PLU.

 

 

(1) Un auditeur a exigé la présence d'un lexique sur les documents à venir (on peut le comprendre)

(2) Le dossier de la librairie CASTELA n’est pas étranger à cette volonté…Le législateur a tout récemment remonté ce seuil à 1000m2 et la volonté de revenir à une règle plus contraignante n’est qu’un geste politique lié à l’actualité récente dans notre cité.

(3) L'enquête publique vient d'être consiérablement renforcée ; si cela vous passionne voici les derniers textes législatifs

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0