Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Place  CIC.jpgPinel n'est pas un îlot au milieu d'un désert. Autour de nous vit un quartier avec ses bonheurs et ses douleurs.

Les derniers épisodes auront marqué durablement notre mémoire et celles de nos lointains interlocuteurs.

Il est facile aujourd'hui de fournir à ces derniers quelques précisions sur l'emplacement géographique de notre quartier dans la ville.

 

Récemment à Bruxelles, j'ai testé la "notoriété" de Toulouse. Elle s'opère en deux touches successives.

A la question "d'où viens-tu" il suffit de prononcer Toulouse pour percevoir chez son interlocuteur une première appréciation à caractère industrielle "la ville où l'on monte l'Airbus". Nos interlocuteurs en oublieraient presque que cet avion n'est réalisé qu'en partie ici.

Juste derrière vient le complément d'information qui authentifie les connaissances avancées de votre interlocuteur sur la nature de notre ville "là où se nichait le  Salaphiste qui a tué les enfants".

Cette seconde partie est donc  moins à l'avantage de notre cité et de son image. Pour appuyer le malaise il suffit de répondre que l'on habite à toute proximité de la rue Sgt Vigné. Le malaise est total. Si Marseille aux yeux des européens du Nord est un port coloré aussi dangereux que Naples il reste à la cité phocéenne le bénéfice du soleil et de la mer pour sauver le tableau.

Pour Toulouse il n'y a rien d'autres qu'une image (dénaturée) d'une cité industrieuse fréquentée par des extrémistes. Naturellement nous savons qu'il s'agit là d'une pure caricature...mais il faudra du temps pour effacer ces tristes images.

 La récente prise d'otage a accentué un peu plus la dangerosité (relative) du secteur.

Avantage incontestable: vous remarquerez qu'à l'occasion des migrations de vos relations du Nord vers les plages du Sud l'on ne vous sollicite que rarement pour d'éventuelles étapes gourmandes...et pourtant notre hospitalité est tout aussi légendaire que la dangerosité de notre quartier.

 

Une pensée vers les personnes qui, hélas, auront eu à subir directement ou indirectement de ces "folies".  

 

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :