Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

26032010368.jpg

Les jours se suivent...et se ressemblent sur la Place Marius PINEL. Nous battons actuellement les records de camionnettes, fourgonnettes, campings-car plus ou moins aménagés plantés (j’utilise à dessein ce mot) pour de très longues périodes sur notre Place en attendant des jours meilleurs.

Les unes sont prêtes pour la casse car l'état apparent ne permet plus d'assurer des déplacements en sécurité. Les autres serviront visiblement de résidences secondaires quelques week-end encore ; nous guettons avec curiosité leurs mise en route (généralement le vendredi dans la fumée). Hélas les dernières servent de dortoir et de valise ambulante (faute de logement plus décent) à quelques étudiants aussi discrets que démunis ; Les services municipaux ramassent chaque jour des déjections et autres signes d'occupation qui ne laissent aucun doute quant à l'usage qui est fait de ces véhicules. La lassitude gagnent les plus philosophes d'entre-nous...mais que faire ?

L’économie de notre pays est en grande fragilité. TOULOUSE, comme la plupart des grandes cités urbaines attirent une population de jeunes ruraux en mal de ville (les immatriculations témoignent de cette migration). Etudes, travail, loisirs, anonymat, tout semble plus facile dans nos cœurs de ville. C’est un problème de société plus que de quartier ; l’éparpillement forcé pourrait’il résoudre le problème ? Le règlement du stationnement (non alternatif sur la Place CQFD) est singulièrement bafoué et nos élus semblent totalement démunis face à ce sujet.

Je laisse à mes lecteurs le soin de suggérer des solutions (intelligentes et non violentes, merci à tous).

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0